Générations Futures 4 décembre

Le projet : Pour en finir avec les polluants chimiques en France et dans l’Union européenne ! 

A propos de l’association

Organisme : Générations Futures
Responsable Projet : Nadine Lauverjat
935 rue de la Montagne, 60650, Ons-en-Bray

A propos de l’association

Organisme : Générations Futures
Responsable Projet : Nadine Lauverjat
935 rue de la Montagne, 60650, Ons-en-Bray

Générations Futures en quelques mots

Générations Futures est une association de défense de l’environnement agréée par le ministère de l’Écologie et reconnue d’intérêt général. Elle mène des actions pour informer sur les risques des polluants chimiques de manière générale et des pesticides en particulier, et promouvoir des alternatives à ces produits dangereux pour la santé et l’environnement.

“Analyser, alerter, agir” est le leitmotiv de l’association.

Présentation du projet

Trop de produits chimiques dangereux sont mis sur le marché au sein de l’Union européenne, et ce, en dépit de leur dangerosité. Selon un sondage de l’IFOP pour Générations Futures, en 2022, 88% des Français se disent inquiets pour leur santé de l’impact des produits chimiques présents dans les produits de consommation et 87% s’inquiètent d’un impact sur leur environnement. En outre, 40% des Européens sont confrontés à des cancers en partie causés par une exposition aux produits chimiques. Cela représente un coût (dépenses de santé et pertes de revenus potentiels chaque année pour les États) s’élevant entre 157 et 270 milliards d’euros.

Ces chiffres saisissants révèlent l’ampleur de l’exposition des Européens aux substances toxiques et de l’urgence d’accélérer leur retrait dans l’Union.

L’un des points cruciaux sur lequel il faut agir se trouve au niveau des failles et des carences des évaluations et des homologations de ces substances toxiques. En amont, très en amont, et en aval de ces procédures, un travail de dénonciation est nécessaire. C’est ici que Générations Futures intervient : en fournissant une expertise pointue et documentée qui dénonce les failles inhérentes aux procédures d’évaluation et d’homologation des substances, en alertant les décideurs publics et les agences sanitaires sur ces failles et en exigeant une révision de ces systèmes.

C’est sur ce projet que nous travaillons déjà depuis des mois et que nous voulons concentrer nos efforts ces prochains mois.

Lieu de réalisation du projet

Notre travail concerne les niveaux français et européen. Les réglementations sur l’utilisation des polluants chimiques sont en effet des textes européens.

54500

euros sont demandés pour la mise en place du projet

Utilisation prévue de ce montant

Ce projet nécessite l’embauche d’un.e scientifique supplémentaire pour accompagner Pauline Cervan, actuelle toxicologue de l’association.

Partager le projet sur : 



Besoin de plus d’informations ? Contactez-nous ou rendez-vous sur notre Foire Aux Questions