Asters 18 décembre

Le projet : Sauvez le Gypaète barbu et rapprochez l’Homme de la Nature

A propos de l’association

Organisme : Asters
Responsable Projet : Marie Heuret
84 route du Viéran, P.A.E de Pré Mairy, 74370, Annecy

A propos de l’association

Organisme : Asters
Responsable Projet : Marie Heuret
84 route du Viéran, P.A.E de Pré Mairy, 74370, Annecy

Asters-CEN 74 en quelques mots

Le Conservatoire d’espaces naturels de Haute-Savoie mène une mission d’intérêt général sur la connaissance, la protection, l’acquisition et la gestion des espaces naturels, des espèces et des paysages, l’information et la sensibilisation du public, ainsi que le conseil et l’appui aux collectivités. Par sa composition ouverte, elle contribue au débat public sur la préservation de l’environnement. Son territoire d’action est principalement la Haute-Savoie, mais elle peut agir au-delà des limites départementales, aux niveaux national et international, notamment sur l’Arc alpin.

Présentation du projet

L’objectif du projet est de préserver les populations de Gypaètes barbus du dérangement humain dans les Alpes françaises. Nous plaçons l’Homme au cœur du projet afin qu’il connaisse l’espèce pour mieux la protéger. Le Gypaète barbu est une « espèce parapluie », c’est-à-dire que les actions menées en sa faveur serviront l’ensemble des espèces de montagne concernées par les mêmes problématiques. 4 objectifs seront recherchés :

  1. Eviter le dérangement humain: de nombreuses concertations sont menées pour aider les fédérations sportives, les associations, les pratiquants et les professionnels du territoire à prendre en compte les zones de nidification lors des périodes critiques.
  2. Réduire les risques de percussion et d’électrocution, d’empoisonnement et d’intoxication, par l’équipement des câbles aériens avec des balises avifaunes pour rendre les câbles plus visibles en travaillant avec les distributeurs d’électricité et les domaines skiables. Nous travaillons également à mobiliser les acteurs et les collectivités publiques pour la mise en œuvre de véritables plans de lutte contre l’empoisonnement et l’intoxication.
  3. Produire des poussins en captivité au centre d’élevage de Haute-Savoie, unique en France, pour les programmes de réintroduction en Europe pour renforcer les populations naturelles des Alpes, de Corse ou d’Espagne
  4. Suivre la population afin d’évaluer l’efficacité des actions 1, 2 et 3, notamment connaitre le taux de survie des individus et les taux de reproduction. Certains poussins nés en nature sont équipés de GPS pour faciliter les suivi et comprendre les causes de mortalité si cela devait se produire.

Lieu de réalisation du projet

Auvergne-Rhônes-Alpes et Provence Alpes Côte d’Azur principalement, mais portée nationale et internationale également, le Gypaète barbu ignorant les frontières

40000

euros sont demandés pour la mise en place du projet

Utilisation prévue de ce montant

Mise en oeuvre des actions: temps d’animation et prestation.

Partager le projet sur : 



Besoin de plus d’informations ? Contactez-nous ou rendez-vous sur notre Foire Aux Questions