Spark Vie

Les corruptions pour cacher les effets de la pollution

À propos de l’association

Spark Vie a pour objet de développer de l’information sur les ressources alimentaires, la cuisine, et la qualité de l’environnement, de l’écosystème, et de la santé des organismes. Ses activités pourront comprendre séminaires, conférences, livres, recherches, ou informations sur tout autre support.

Résumé du projet

Depuis 2005, le Pr Gilles-Eric Séralini travaille en recherche avec son équipe à
l’Université de Caen sur la toxicité du Roundup, devenu le principal pesticide du
monde, un des principaux polluants alimentaires, notamment des OGM. Récemment,
tous les dosages de son composé marqueur, le glyphosate, sont positifs dans les
urines de la population. Nous avons découvert que les Roundup contiennent des
poisons cachés très toxiques (dérivés de pétrole, arsenic) bien au-delà du simple
glyphosate, et que cela est souvent commun aux pesticides de synthèse, révélant
des compromissions lors des processus d’homologations dans les agences
internationales. Grâce à notre collaboration avec le Cabinet Baum Hedlund en
Californie, nous avons permis la publication de documents confidentiels de
Monsanto qui commercialise les Roundup, ou Monsanto Papers. Leur analyse a
permis de lever le voile sur une partie de ces compromissions, et de gagner déjà
deux procès historiques contre Monsanto en 2018 et 2019 pour deux cancers
provoqués par ses produits. 11.000 plaignants s’organisent, et en France tous les «
pisseurs involontaires de glyphosate », que nous avons stimulés et aidés dès
l’origine. Aujourd’hui, nous savons que les Monsanto Papers citent 55.000 fois le Pr
Seralini pour faire discréditer ses travaux et sa personne dans le monde. Ce
processus se passe dans les revues scientifiques, les agences, les académies, les
congrès, les médias, les politiques, les réseaux sociaux. Nous avons gagné en France
sept procès pour diffamations contre ces lobbys que nous avons mis à nu de 2011 à
2017, et qui remontent à Monsanto, ce que nous constatons par les Monsanto
Papers. Un point clair doit être fait sur cette affaire symbolique et traduit dans de
nombreux pays. Ce projet pourrait éclairer la manière dont s’organise profondément
le mensonge des pesticides de synthèse dérivés du pétrole et aider ainsi santé et
environnement.

Lieu

Monde

Montant demandé

50 000 €

Utilisation prévue de ce montant

Procès – documentation – ecriture d’un livre



Besoin de plus d’informations ? Contactez 1% For The Planet ou notre Foire Aux Questions