Sea Shepherd France

Opération Dolphin Bycatch

À propos de l’association

Les actions directes de Sea Shepherd France ont pour but de préserver les océans.

Résumé du projet

La France est le pays qui tue le plus de dauphins en Europe

Les captures “accidentelles” de dauphins sont un phénomène qui existe depuis plus de 30 ans. Une étude scientifique récente a démontré que dans l’océan Indien, la pêche a tué près de 90% des dauphins. A l’échelle mondiale, ce ne sont ni la pollution, ni le changement climatique, ni les harpons explosifs qui menacent le plus la survie des mammifères marins mais les bateaux de pêche.

Si pendant plusieurs années il régnait une omerta quasi totale sur le sujet en France, les choses commencent à évoluer. En 2018, Sea Shepherd a publié les premières images indépendantes de dauphins capturés par des chalutiers français au large de la Rochelle. Depuis, le problème empire.

Le nombre moyen de dauphins tué sur la façade atlantique française et en Manche est de 11 300 (Source Pelagis). Sea Shepherd milite activement pour alerter l’opinion publique et faire interdire les méthodes de pêche non sélectives dans les habitats des espèces protégées. Car les dauphins sont bien une espèce strictement protégée. Et pourtant malgré cette protection, aucune mesure concrète et efficace n’est mise en place pour enrayer leur extermination par la pêche.
Les scientifiques estiment que si des mesures d’urgence ne sont pas prises, nous pourrions ne plus avoir de dauphins au large des côtes françaises d’ici 20 ans. Or, si nous ne parvenons pas à sauver une espèce aussi charismatique que les dauphins, nous ne sauverons rien d’autre dans l’océan.

Nous continuerons à documenter, alerter et mobiliser les médias et l’opinion publique pour faire évoluer la législation et en appeler à la responsabilisation des consommateurs. En effet, si des méthodes de pêche aussi peu respectueuses du milieu marin ont été développées, c’est pour répondre à une demande en poisson beaucoup trop importante…

Lieu

Bretagne, Normandie, Pays de Loire, Nouvelle Aquitaine

Montant demandé

150 000 €

Utilisation prévue de ce montant

Frais liés au déploiement et aux patrouilles de nos bénévoles sur le terrain.



Besoin de plus d’informations ? Contactez 1% for the Planet ou notre Foire Aux Questions