Aide et Partage Burkina

AGROÉCOLOGIE ACCÈS AU MARAÎCHAGE POUR TOUTES

À propos de l’association

Association loi 1901 reconnue d’intérêt général, nos actions ciblent l’agroécologie, la problématique de l’alimentation, la formation, l’environnement et le développement durable.  Les projets menés sont déterminés en fonction des demandes des populations locales qui nous parviennent au travers d’une association burkinabé partenaire.

Résumé du projet

Ce projet entre dans la continuité de la création d’un centre de formations en agroécologie pour le maraîchage, demandé à notre association partenaire, IDEBAK, par des jeunes filles déscolarisées et des groupements de femmes.

Pour les personnes ayant déjà bénéficié de formations, il est difficile de mettre en application l’expérience acquise, près de chez elles, par manque de moyens. Champs non clôturés où la divagation des animaux ne permet pas de cultures pérennes. Forages ou puits très éloignés, voire inexistants, rendant la corvée d’arrosage pénible et impossible à long terme.

Des demandes d’une majorité de ces anciennes stagiaires ont donc été faites , afin qu’il leur soit possible de disposer (moyennant loyer très modéré pour entretien des infrastructures mises à disposition), d’une parcelle de terrain de IDEBAK :

  • clôturée
  • à côté du jardin école
  • proche du forage existant qui sera électrifié par panneau photovoltaïque et qui alimentera un château d’eau
  • qui pourra permettre une mutualisation du matériel de jardinage plus facile et encadrée. 

 

Objectifs :

  • lutter contre l’appauvrissement des sols par les produits phytosanitaires
  • développer l’agroforesterie
  • mettre en application des techniques apprises, dans des conditions optimales en participant à la promotion de l’agroécologie du centre de formation, au travers d’un « pôle maraîchage » attractif,
  • accéder à des conditions optimales pour la conduite d’activités maraîchères pérennes,
  • pérenniser les formations dispensées préalablement,
  • développer une activité de contre saison (saison sèche de novembre à juin),
  • développer une activité génératrice de revenus participant à l’émancipation des femmes, permettant l’accès à l’éducation pour les enfants et l’accès aux soins pour toute la famille.
  • lutter contre la malnutrition,
  • endiguer l’exode rurale et/ou les flots migratoires,
  • dynamiser les villages de brousse par le développement d’un tissu économique local

Lieu

Burkina Faso, Région Centre-Est, province du Koulpélogo, commune  de Yonde

Montant demandé

11 000 €

Utilisation prévue de ce montant

Achat et mise en place du château d’eau et tuyaux d’adduction d’eau



Besoin de plus d’informations ? Contactez 1% for the Planet ou notre Foire Aux Questions