LPA Calais CENTRE DE SOINS FAUNE SAUVAGE

Ensemble pour la faune sauvage

À propos de l’association

La LPA Calais a pour but de secourir, protéger ,soigner, défendre la faune sauvage et marine (mammifères marins) et la ré-insérer dans son mileu naturel. Sensibiliser le public jeune et adulte à la vie sauvage et au respect de la biodiversité.

Résumé du projet

Le centre de soins prend en charge chaque année jusqu’à 70 mammifères marins (phoques gris, veaux marins, marsouins), 200 hérissons et quelques 1200 oiseaux. Beaucoup d’entre eux sont blessés, orphelins, affamés ou malades parce qu’ils ont subi une perturbation humaine ou ont été victimes de l’activité de l’homme, parfois illégale, que ce soit le phoque gris enchevêtré dans un filet fantôme, le hérisson heurté par un véhicule sur la route ou la tortue confisquée à la frontière franco-britannique et apportée au centre par le service des douanes. Le centre de soins de Calais est l’un des derniers centres de soins de la faune sauvage dans le nord de la France à accueillir les oiseaux et rapaces et mammifères marins. De par sa position (à la frontière avec la grande Bretagne, à 30 km de la Belgique), le centre accueille non seulement des animaux de la toute la région Hauts de France (Pas-de-Calais, Nord, Somme), mais aussi des mammifères marins en situation de détresse originaires des Iles Britanniques, de Belgique, de Hollande, voire d’Allemagne. Grâce à l’identification des animaux (par bagues) sur une base de données, et la collaboration avec les centres de soins des pays voisins, nous sommes témoins de la mobilité des pinnipèdes et leur portons assistance pendant leurs déplacements.. C’est un vrai centre névralgique pour la conservation et le bien être des espèces animales (dont certaines sont protégées : phoques, hérissons, perroquets…) et à ce titre nous avons besoin d’un soutien financier pour pérenniser notre activité, améliorer nos infrastructures et conditions d’accueil et de soins, notamment par la création d’abris pour hérissons, la construction de nouvelles volières et la modernisation /l’équipement de nos zones de quarantaine, l’achat de matériel. Une fois ces conditions développées, nous espérons pouvoir étendre le nombre d’animaux pris en charge au centre et sauvés.

Lieu

Pas de Calais, Nord, Somme, Royaume Uni, Belgique, Hollande

Montant demandé

10 000 €

Utilisation prévue de ce montant

Achat de matériel (rénovation, construction, maintenance, matériel médical), fournitures (eau pour les bassins, électricité, produits détergents), produits de soins spécifiques aux espèces.



Besoin de plus d’informations ? Contactez 1% for the Planet ou notre Foire Aux Questions