Association Francis Hallé pour la forêt primaire

Renaissance d’une forêt primaire en Europe de l’Ouest

À propos de l’association

L’Association Francis Hallé pour la forêt primaire oeuvre à la préservation, à la défense, à la connaissance, au développement et à la renaissance des forêts primaires dans le monde

Résumé du projet

Nous voulons faire renaître une grande forêt primaire en Europe de l’Ouest.

A l’initiative du botaniste Francis Hallé, sur un espace international de très grande dimension (60 000 ha) et à base française, ce sera une forêt intacte, espace de nature libre croissant de manière autonome, développant et renouvelant, sans intervention humaine, sa flore et sa faune.

Nous agissons pour que soient créées les conditions concrètes (scientifiques, techniques, juridiques, foncières) de son développement et de la constitution d’un réseau de grands d’espaces naturels intacts.

Lutte contre le réchauffement climatique par ses capacités considérables de décarbonation, grand réservoir de biodiversité indispensable à la vie, lieu de développement de la recherche scientifique par l’observation, l‘analyse, l’évaluation des processus (biologie végétale et animale, botanique, etc.), mais aussi espace de pédagogie et de découverte auprès du grand public, de pratique d’un petit tourisme de nature très encadré,  ce grand ensemble sera également un lieu de développement territorial.

Il sera enfin un patrimoine transmis aux générations futures.

Lieu

Plusieurs scénarios de localisation sont actuellement à l’étude pour la localisation de la forêt. Les scientifiques en charge de travailler sur cet aspect au sein de l’association, autour de Francis Hallé, ont défini une batterie de critères pour son implantation : espace en dessous de 1200 m, transfrontalier, zones déjà naturelles, etc. L’expertise rassemblée par l’association est de niveau européen par les instituts de recherche auxquels ces scientifiques appartiennent.

Montant demandé

12 000

Utilisation prévue de ce montant

Rémunération d’un chargé de mission qui accompagnera le développement du projet sur le plan européen.



Besoin de plus d’informations ? Contactez 1% for the Planet ou notre Foire Aux Questions