Association végétarienne de France, AVF

Végécantines, vers l’option végétarienne

À propos de l’association

Nous agissons pour stimuler une prise de conscience des impacts de l’alimentation, pour accompagner un changement d’alimentation vers une alimentation plus végétale.

Résumé du projet

La restauration collective représente près de 4 milliards de repas par an. Cela fait de ce secteur un levier incomparable de lutte contre le réchauffement climatique.

Notre action vise la mise en place d’une proposition végétarienne “au choix” dans toutes les structures de la restauration collective : cantines scolaires, restaurants universitaires, hôpitaux, etc.

Les usagers n’ont d’autre choix que de prendre leur repas sur place. Faute d’option végétarienne, ils sont incités à manger de la viande ou du poisson, ou à consommer un repas très déséquilibré. Une configuration d’autant plus dommageable que l’attente sociétale en la matière est en très nette augmentation. A titre d’exemple on sait que 80% des français approuvent l’idée d’une option végétarienne obligatoire dans toute la restauration collective.

Avec le soutien de 1% for the Planet, l’AVF entend actionner deux leviers pour obtenir une option végétarienne dans toute la restauration collective :

  • L’action de plaidoyer : l’association fait pression sur le législateur afin que la loi continue à évoluer. Ce type d’action s’est montré particulièrement efficace en 2018 dans le cadre de la loi EGAlim : au sein d’un collectif d’ONG (FNH, RAC, FCPE, FNE…), l’AVF a œuvré plusieurs mois auprès des parlementaires et obtenu une loi en faveur d’un menu végétarien hebdomadaire dans la restauration scolaire. Nous voulons désormais obtenir une option quotidienne pour toute la restauration collective.
  • L’action collective conjointe : elle permet à des usagers de s’organiser pour faire cesser des pratiques illégales ou illégitimes. C’est un outil juridique pour défendre le droit de dizaines de milliers d’usagers flexitariens et végétariens. C’est aussi un puissant outil politique qui vise à infléchir le positionnement du législateur. L’AVF croit à l’efficacité de cet outil sur le long terme et souhaite engager un cabinet d’avocats spécialisé dans les actions collectives.

Lieu

Territoire national

Montant demandé

37 000

Utilisation prévue de ce montant

Actions de plaidoyer pour faire changer la loi et obtenir une option végétarienne dans toute la restauration collective = 17 0000 euros

 

Action collective conjointe afin d’obtenir une solution pour les milliers d’usagers flexitariens et végétariens qui mangent à la cantine sans avoir accès à un menu adéquat = 20000 euros



Besoin de plus d’informations ? Contactez 1% for the Planet ou notre Foire Aux Questions