Tchendukua – Ici et Ailleurs

Tezhumake – Peuples racines et biodiversité

À propos de l’association

L’association a pour mission : d’accompagner les peuples autochtones dans la récupération de leurs terres ancestrales, la reconstitution de la biodiversité et la préservation de leur culture, pour qu’ils inventent un futur qui leur soit propre ; de favoriser échanges et dialogues entre sociétés racines et sociétés modernes.

Résumé du projet

Les peuples autochtones semblent être les meilleurs gardiens de la biodiversité : alors qu’ils ne représentent que 4% de la population mondiale, leurs territoires abritent environ 80% de la biodiversité planétaire. Les Kogis et les Wiwas, peuples de la Sierra Nevada de Santa Marta, en Colombie, font partie de ces peuples qui n’ont jamais rompu les liens avec la nature et le vivant. La région est l’un des premiers hot spots de biodiversité de la planète, le plus irremplaçable du monde pour les espèces menacées d’après l’UICN. Massif côtier le plus haut du monde, la Sierra est, pour les peuples autochtones de la région, bien plus qu’une simple montagne : elle représente la « Terre Mère », le cœur du monde, dont ils s’efforcent de maintenir les équilibres. Mais depuis le début de la colonisation, et surtout depuis les années 50, ils ont été peu à peu chassés de leur territoire ancestral, et la Sierra est en proie à des activités destructrices : agriculture intensive, narcotrafic, urbanisation galopante, mines et mégaprojets… Face à cette situation, Tchendukua accompagne, à leur demande, les Kogis et les Wiwas dans la récupération de leurs terres ancestrales, la restauration des écosystèmes et la préservation de leur culture.

Le projet présenté vise à appuyer des communautés Wiwas pour qu’elles puissent continuer à assumer ce rôle de « gardiens de la nature ». Sur une zone de 630 hectares de terres restituées par Tchendukua, le projet prévoit de former les membres des communautés, en particulier les jeunes, aux processus de récupération territoriale et aux démarches d’achat de terres ; de favoriser la transmission aux jeunes des connaissances écologiques traditionnelles ; et d’accompagner les communautés dans l’installation sur les terres, la restauration de la biodiversité et l’adaptation aux changements climatiques.

Lieu

Colombie, Sierra Nevada de Santa Marta

Montant demandé

19 000 €

Utilisation prévue de ce montant

Les principaux coûts du projet sont les suivant :

– Capitalisation : réalisation et impressions des livrets

– Sessions de formations : matériel pédagogique, frais de transport et d’alimentation des participants

– Matériel et semences pour les cultures et la régénération de la biodiversité – Indemnité chef de projet Colombie

– Monitoring socio-environnemental



Besoin de plus d’informations ? Contactez 1% For The Planet ou notre Foire Aux Questions