ASPAS – Association pour la protection des animaux sauvages

Protégeons les renards, alliés écologiques majeurs !

À propos de l’association

L’ASPAS, association reconnue d’utilité publique, protège la faune sauvage. Elle sensibilise le grand public, interpelle les élus, engage des procédures juridiques pour faire respecter et évoluer le droit de l’environnement, acquiert des terrains pour créer des Réserves de Vie Sauvage où chasse, pêche et exploitations de la nature sont bannies.

Résumé du projet

Dans le communiqué de presse pour la sortie de son rapport 2019, la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques est formelle : nous assistons à un « taux d’extinction des espèces « sans précédent » et qui s’accélère ». Or, la « réponse mondiale actuelle est insuffisante ». « Des « changements transformateurs » sont nécessaires pour restaurer et protéger la nature. »
Ce sont justement ces changements transformateurs que l’ASPAS entend encourager.
Et le renard est emblématique de cette démarche.

En effet, le goupil souffre dans l’imaginaire commun d’une réputation de voleur de poules et de vecteur de multiples maladies telles que la gale ou la rage. Classé « espèce susceptible d’occasionner des dégâts », il peut être chassé par tir, piégeage ou déterrage toute l’année. Pourtant, il joue un rôle fondamental dans l’équilibre naturel, un rôle écologique, économique et sanitaire ; un renard peut, à lui seul, consommer entre 3000 et 6000 campagnols par an, protégeant ainsi les cultures agricoles.

À l’inverse, les méthodes utilisées par certains humains pour l’exterminer (pour de prétendues raisons économiques ou pour le loisir de la chasse) ou pour pallier son absence (telle que la bromadiolone contre les rongeurs) aggravent la crise de la biodiversité.

C’est pourquoi l’ASPAS vise à protéger immédiatement et à long terme le renard et, à travers lui, à favoriser la compréhension du fonctionnement écosystémique global et la nécessaire cohabitation entre activités humaines et vie sauvage.

Pour atteindre cet objectif, l’ASPAS développe une action en 3 volets :
– Une action juridique pour protéger le renard immédiatement et durablement en faisant évoluer le droit
– Une action de sensibilisation et d’information pour déconstruire les préjugés dont est victime le renard et le réhabiliter
– Une action de plaidoyer pour que les élu-e-s aient conscience des enjeux et prennent des mesures favorables au renard et plus largement à la vie sauvage.

Lieu

France

Montant demandé

25 000 €

Utilisation prévue de ce montant

– Financer l’action juridique de l’ASPAS

– Renforcer son action de sensibilisation et d’information par l’actualisation et l’impression de la brochure « Vive le renard », outil essentiel de sensibilisation et de formation ; par la production d’un nouvel outil valorisant les témoignages en faveur du renard ; par le financement des actions de communication permettant de faire rayonner le plus largement possible une information de qualité.

– Mettre en œuvre sa stratégie de plaidoyer au niveau national et local.



Besoin de plus d’informations ? Contactez 1% for the Planet ou notre Foire Aux Questions