Artemisia

Sauvegarde la biodiversité agricole, accès au droit et à la justice

À propos de l’association

ARTEMISIA a pour objectif principal d’assurer un meilleur accès à la justice à toutes les causes qui nous sont chères, dans un esprit de confiance en l’espèce humaine et en la démocratie. Son action repose sur un partenariat avec le Cabinet d’avocats parisien ARTEMISIA, qui offre ses services pro bono aux acteurs désintéressés et progressistes qui en font la demande.

Résumé du projet

Les associations de protection de l’environnement ou des droits de l’humain, bien qu’elles soient nombreuses et dynamiques, n’ont qu’un accès insuffisant au droit et à
la justice, en raison de moyens très limités. Le plus souvent menées par des personnes qui ne tirent aucun profit personnel de leur engagement, leurs actions animent pourtant des débats de société novateurs et sont régulièrement les instigatrices des développements les plus progressistes. Elles servent ainsi largement l’intérêt général, sans toujours recevoir la reconnaissance et le soutien qu’elles méritent.

ARTEMISIA cherche à pallier ce manque de suivi et de conseils juridiques, responsable d’une moindre efficacité des campagnes menées par le monde associatif. Son objectif est de mettre concrètement le droit et ses professionnels au service de la société civile, dans le but de voir s’améliorer les actions désintéressées en faveur de l’environnement et du respect des droits de l’humain. Cette action est possible grâce à un partenariat avec le Cabinet d’avocats ARTEMISIA, dirigé par Maître Blanche Magarinos-Rey, qui fournit, moyennant des honoraires symboliques, conseils juridiques, assistance et représentation en justice, ainsi qu’un service de plaidoyer auprès des institutions publiques et décideurs politiques.

ARTEMISIA a également vocation à porter elle-même certaines campagnes, en particulier sur des sujets peu pris en charge à l’échelle de la société civile. Dès ses débuts, l’association a pris l’initiative de se positionner en tant qu’acteur de défense
et de promotion de la biodiversité agricole, notamment par un effort de plaidoyer législatif, aussi bien auprès des institutions nationales (France, Grèce) qu’européennes. Ce travail législatif repose sur l’entretien d’un réseau fiable et pertinent, tissé au fil des ans par le cabinet d’avocats et en particulier par Maître Blanche Magarinos-Rey, avocate spécialiste de la législation sur le commerce des semences.

Lieu

France et UE

Montant demandé

45 600 €

Utilisation prévue de ce montant

Un nouvel avocat a été embauché par le Cabinet à partir du mois d’avril 2019, dans un contexte d’accroissement important de la charge de travail liée aux nombreux projets portés par Artemisia. En 2019, ces frais supplémentaires de personnel du Cabinet seront couverts par Artemisia Aisbl suivant le contrat de partenariat annuel établi entre les deux structures. Plus précisément, ils seront prélevés sur le surplus de budget accumulé par l’association depuis sa création et qui lui permet de s’adapter à des situations d’urgence comme celle-ci. Il est néanmoins nécessaire de trouver de nouveaux financements pour l’année 2020 afin de pérenniser ce poste. La subvention demandée dans le cadre du 1% for the Planet servira donc à couvrir une partie de la rémunération brute annuelle d’un avocat à temps plein, soit 45.600 € HTVA (55.176 € TVAC).



Besoin de plus d’informations ? Contactez 1% For The Planet ou notre Foire Aux Questions