Voix libres

Oui ensemble nous sauverons la Terre !

À propos de l’association

Voix libres intervient en Bolivie (25 ans) et au Kivu (4 ans) pour : prévenir et éradiquer le travail des enfants dans les mines, les ordures et les rues, lutter contre la violence intrafamiliale, et pour les Droits Humains par un développement intégral (éducation, formation, micro-crédits à taux O, autonomie alimentaire).

Résumé du projet

Voix Libres a une expérience de 25 ans de terrain en Bolivie et au Kivu avec 3 millions de bénéficiaires. Ses actions ont permis de mesurer l’impact des projets et la nécessité d’agir pour l’environnement. En plantant 3 200 arbres et en développant l’autonomie alimentaire, les survivants de l’esclavage en Bolivie et les survivantes du génocide au Kivu seront les acteurs d’une écologie sociale. Ces populations souffrent de malnutrition. Grâce à l’implication et la formation, les femmes détruites et affamées deviendront des résilientes agricoles.

Ce projet d’autonomie alimentaire et de préservation de l’environnement comportera différents microprojets :
– Sensibilisation à l’environnement, la nutrition, la gestion participative auprès des femmes et des enfants en Bolivie et au Kivu.
– Formations à l’agriculture réalisées par des ingénieurs agronomes
– Installation de 30 fours solaires par pays

En Bolivie :
– Construction de 2 serres semi-souterraines « Walipinas » : culture de légumes biologiques à la Cité de la Bonté, centre d’accueil et de formations pour les familles des mines de Potosi, au Cerro Rico pour un centre de mères à 4 000 mètres d’altitude
– Plantations de 200 arbres fruitiers

Au Kivu :
– 1 femme = 3 arbres fruitiers – remis à 1000 familles pour favoriser la reforestation et l’autonomie alimentaire des foyers.
– 100 micro-crédits solidaires (taux 0) pour l’achat de semences, d’outils et créer des potagers. Les femmes s’engagent à rembourser pour maintenir l’économie circulaire et donnent aux suivantes des semis.
– Plantations d’artémisia pour soigner le paludisme.

Chaque personne formée s’engage à transmettre son savoir au suivant garantissant la multiplication, l’autogestion du projet et sa durabilité. Ce programme de développement durable s’étendra sur les futures générations offrant une autonomie alimentaire, un environnement préservé par la population, une résilience communautaire. Grâce aux aliments nutritifs, les plus pauvres retrouveront une nouvelle santé et éviteront les pandémies.

Lieu

Bolivie : au Cerro Rico à Potosi, région Tomas Fria – RDC, au Sud Kivu : à Kamanyola et Bukavu.

Montant demandé

49 842 €

Utilisation prévue de ce montant

– 3 200 arbres plantés

– Plantation d’artémisia

– Construction de 2 serres semi-souterraines

– 100 micro-crédits solidaires pour le développement de potagers

– Formations et sensibilisation à l’agriculture et à l’environnement



Besoin de plus d’informations ? Contactez 1% for the Planet ou notre Foire Aux Questions