COLLECTIF ARGOS

Amer

À propos de l’association

Le Collectif Argos développe de grandes campagnes de plaidoyer et de sensibilisation auprès du plus grand nombre sur des thématiques-clés environnementales sur la base d’enquêtes documentaires dans le monde entier, déclinées en reportages dans les médias, d’ouvrages de référence, d’expositions, de conférences et d’actions pédagogiques, en France et à l’étranger.

Résumé du projet

De même qu’une partie des terres arables de la planète a été préemptée par des industries agroalimentaires, les espaces marins sont aujourd’hui peu à peu privatisés avec un objectif de rentabilité immédiate. Cette pression sans précédent et à grande échelle sur le milieu marin met en péril les écosystèmes et la biodiversité, engendre de graves problèmes de pollution et soustrait les apports alimentaires de base indispensables aux plus de 600 millions de personnes vivant sur les îles et le littoral des pays du Sud. Les discussions autour du futur traité onusien de conservation de la biodiversité en haute mer constituent une occasion unique pour faire entendre la voix des citoyens du monde et de la société civile et mobiliser le plus grand nombre autour des valeurs de la mer, bien commun de l’Humanité. Le Collectif Argos, composé de journalistes, photographes et réalisateurs, a choisi donc d’investiguer et d’alerter sur l’accaparement des mers, à travers une nouvelle série documentaire et un vaste dispositif de communication grand public. Réalisée à hauteur d’hommes, cette série révèlera, à partir des histoires de vie, des observations et témoignages des communautés, les facteurs et conséquences des déséquilibres économiques, sociaux et environnementaux engendrés à l’échelle des mers du monde. Elle valorisera également les initiatives citoyennes emblématiques qui tentent de préserver cet équilibre fragile entre les peuples, la mer et ses ressources. La mer est invisible à qui ne la regarde pas, alors le Collectif Argos va tourner les projecteurs sur la pêche illégale et l’esclavage moderne afférent, sur la sécurité alimentaire, sur la pollution, sur la raréfaction des ressources, sur les mesures de gestion et de conservation… L’association va frapper les consciences pour montrer que, partout dans le monde, la mer peut redevenir un bien commun de l’Humanité.

Lieu

France, Gabon, Indonésie, Sénégal, Liban, Chili, Polynésie française, et État-Unis.

Montant demandé

90 000 €

Utilisation prévue de ce montant

Ce montant va nous permettre de finaliser les reportages sur le terrain en 2019, et une partie du dispositif de communication. 



Besoin de plus d’informations ? Contactez 1% For The Planet ou notre Foire Aux Questions